L'Orne 61
Beaufay
Beaufai est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 346 habitants
Le nom de la localité est attesté sous les formes Belfai en 10922, de Bello Fayaco vers 13503.
De l'oïl bel, « beau » et de l'oïl fai « ensemble de hêtres »3, « beau bois de hêtres
» ou évoque un « beau hêtre » (du latin bellus et fagus)
Le gentilé est BeaufaienÉglise Saint-Roch (XIXe siècle) :
construction financée en partie par la fille de la comtesse de Ségur,  Olga de Pitray, qui habitait le château de Livet.
• Château du Vieux-Beaufay
• Château de Corru
A Beaufai, le 5-3-1619 (45), se présente au
curé honnête homme Guillaume Jamée, de Bailleul, près d'Argentan, qui demande que soit baptisé son fils, né en cours de voyage entre Bailleul et le village natal de son épouse, soit Saint-Germain-de-la-Granche, près de Neaufles-le-Château.
Très surprenant ces périples.
 

Cest présenté par devant nous vicaire soubs

Signé de la paroisse de Beaufaye honneste personne
Guille Jammée de la paroisse du Baslieu
Près Argentan lequel aiant espousé ----------------
Riche homme de la paroisse de St Germain de
La Grange près Neaufles le Château -----------
----------------- lesquels rentrant dud Baslieu près
Argentan ---------- allés à St Germain
Paye de lad femme ainssy qu’il nous a
Edifier sad femme estant cherchant
a accoucher et en ----- ------ maison de
Collae Roger village dud Beaufay d’un
Fils dauquel led Jamée…… dud fils
Nous a requis luy donne baptesme
Conffessant …….. enfant luy d’Estienne ?

Tout cela n’est pas très cohérent mais je ne peux mieux lire.



A Beaufai, le 6-6-1652

http://archives.orne.fr/mdr/index.php/docnumViewer/calculHierarchie
DocNum/374870/1057:357846:371487:374870/900/1600 
image 65

Dans cet acte de Beaufai, aux 4e et 5e ligne, Mr Trassant je crois
 lire âgé d'environ cinquante ans "avait été blessé par les gens d'armes"

Est-ce la bonne lecture? Ce serait des gendarmes car au dire de
philipe gpndard il n’y a as de S à gen
image 80
Est baptisée Françoise Baudouin fille de Jean et de Catherine Jullien.
 Le jeudy sixième dudit mois de
décembre fut baptisé  ------------ fille appartenant
àJean Baudoin et à Catherine Jullian
parrain et marraine etc.
Cet acte n'a de partticularité que le mariage des parents est présents à la page suivante




Décembre 1649

A ce mariage il est dit que les parents
reconnaissent ledit enfant avoir été engendré sous promesse de leur mariage depuis leurs fiançailles et sous bonne foi de célébrer le mariage sous 8 jours après le baptême"
 image 80 G de ce fichier : GAIA 9 : moteur de recherche

Toujours à Beaufai, le 1-12-1650, décès de Piere
Chenneviere -de la paroisse d'Athis qui était malade au presbytère - de la paroisse d'Athis proche du pont d'Ouilly.
Il se peut que la pente soit exagérée. Mais, selon l'histoire de Pont-d'Ouilly, la pente pouvait aller jusqu'à 6%. Le pont faisait 110 mètres de long pour une largeur de cinq mètres desquels il fallait retirer un mètre pour les parapets.
Au début de la 2e moitié du XIXe siècle, un nouveau pont plus large est construit. Moins pentu, mais à peine construit, il est en partie détruit par une crue de l'Orne en octobre 1852. Une fois rétabli, il restera en l'état jusque'en 1944 où deux arches seront détruites par les bombardements..

Curieuse précision à propos de la localisation d'Athis.
accueil    
Retour à Orne    
page précédente page 120 page suivante