L'Orne 61
Pont-de-Vie
 
Le duc de Bretagne Alain III y a été empoisonné le 1er octobre 1040.
L'abbaye de Jumièges y disposait de droits, notamment un marché pour lequel Roger Ier de Montgommery, vicomte d'Hiémois, entra en conflit avec elle.
En 1830, Vimoutiers (3 198 habitants en 18215) absorbe Pont-de-Vie (83 habitants6) au sud-ouest de son territoire.
L'église Notre-Dame (fin du XIXe siècle) et ses vitraux réalisés par les ateliers Gabriel Loire, après que ceux-ci ont été détruits lors du bombardement le 14 juin 1944.
Le chaudron de la libération. Lorsque Vimoutiers fut détruite par les bombardiers américains, ce chaudron permit de cuire la soupe des réfugiés jusqu’au 15 septembre 1944.
La statue de la vache « Ratisfaite », réalisée en bronze par Henri Le Bihan. Elle est située sur la place de Mackau, devant l'hôtel de ville.
Ratisfaite, vache en laiton sculptée par Henri Le Bihan, est certainement la plus photographiée.
Elle représente l’archétype de la race normande, créée à la demande des défenseurs de la race.
Vimoutiers se place donc comme la ville qui honore la vache normande, à l’origine des fleurons de la Normandie comme le camembert.
Le Vieux Couvent, classé au titre des Monuments historiques depuis le 17 décembre 1985

 
 
Le Parlement de Normandie et les pauvres : de l’œuvre d’assistance au devoir de police, de la quête aux galères, d'Élmisabeth Claude
Voir cet extrait : "les arrêts de règlement de 1709 et de 1710 imposent une cotisation obligatoire à percevoir dans chaque paroisse"

https://books.openedition.org/purh/7312?lang=fr
Pour en revenir à la liste, elle semble comporter (1re page) sur la même ligne le nom du cotisant et le nom des familles bénéficiares, avec pour chacune les membres de la famille 
http://archives.orne.fr/mdr/index.php/docnumViewer/calculHierarchieDocNum/372156/1057:358207:371833:372156/900/1600
17 et 18/206
une liste pour satisfaire à l'Arest de La Cour du parlement pour La nourriture des pauvres de Lad paroisse
Envoyé par Roland Porte et transcription Michel Meriel 
   
Les pauvres recensés (avec les sommes à leur attribuer) par le curé, le syndic et le trésorier de la paroisse sont :
- La famille d'Alain Grout;
- La famille d'Alain Le Page;
- La famille de Jacques Retout;
- La famille de Gabrielle Loutreul;
- La famille de Madeleine Du Four.
Plus,
- Madeleine Le bergere, vieille femme
- Une pauvre femme veuve vivant de présent dans la maison d'un nommé Les Cours en ladite paroisse
fait ce 19 mai 1709 


 La 2e page :

Pour le paiement de la cotte en l'autre part
nous dits curé et trésorier soussignés
nous avons taxé les dénommés ci-après
Lesques sont le sieur curé, le trésorier, Jacques Bodeau, les sieurs de Saint Denis, de Beaupart, des Vaux, des Fontaines, du Chesnay, de Fel, Guillaume de Lille
La cotte des pauvres montant la somme de 5 livres par semaine duquel nous aurons délivré des billets aux pauvres pour s'en faire payer par les contribuables
accueil
retour Orne    
page précédente page 128 page suivante